Constellations d’Abondance

 

Les constellations sont un outil de regard sur un système (familial, entreprise, conflit…). Bert Hellinger, fondateur de la méthode, parle d’outil phénoménologique. Elles permettent la mise en espace d’une situation, et son évolution.

Les constellations d’abondance, créées par Sarah Lechevalier (https://www.self-emergence.com/), explorent notre système interne. Elles posent la question de notre accès à l’abondance, c’est à dire à la joie intense et pleine d’être là (en vie), d’être soi, et d’être avec les autres, d’être à sa juste place.  Elles visent l’autonomie, et l’intégrité de la personne.

Parfois, quelque chose bloque dans notre processus d’abondance. Cela peut être général et commun, ou spécifique à une situation, un domaine, une temporalité.

Les constellations d’abondance sont utiles pour comprendre ce qui nous empêche, à l’intérieur de nous-mêmes, de vivre cet état de joie…

Elles éclairent nos blessures, nos stratégies, nos évitements, nos protections, issus de notre expérience de vie, de notre « combinaison biologique », de nos croyances…

Pour comprendre nos sabotages, peurs ou réticences, elles utilisent 9 personnages :


l’Ame

la Lumière
Père intérieur
le Père Intérieur

l’Enfant Intérieur

le Coeur
serpent de vie
le Serpent de Vie

le Corps
Ombre
l’ombre
Mère intérieure
la Mère Intérieure

Chacun étant source de joie et d’énergie… ou de frustration, d’humiliation, de peur…

Dans cette « mise en espace », nous avançons alors vers l’apaisement, la réparation, la compréhension et la bienveillance à notre égard jusqu’à l’accueil de notre juste place, avec l’énergie et la joie qui en découlent.

Dans les constellations d’abondance, nous pouvons explorer différentes situations :

  • Des émotions telles que colère, violence, dépression, ennui, vide, inertie, panique…
  • Des situations bloquées (travail, couple, relation aux autres…) 
  • Des blessures (telles les 5 blessures de Lise Bourdeau : trahison, rejet, abandon, humiliation, injustice)
  • Des thèmes (la féminité, la conception, l’incarnation, le rêve profond, les ressources, la personnalité, l’argent…)

Il n’est pas toujours facile de faire la démarche, de regarder ce que nous fuyons depuis si longtemps, voire d’accepter d’être accompagné pour cela. Mais s’il y a un désir, quelque part en nous, de poser les armes, de comprendre, d’être en paix et en joie, alors, au cours d’une journée de constellation d’abondance, il est possible, dans cet espace, de faire un pas en avant.

Les constellations : En Pratique

Nous sommes plusieurs, un constellant, des « représentants », un animateur et nous mettons en espace la problématique du constellant via les représentants.

Pour être « représentant », il n’y a pas de savoir à connaître, pas de capacités à avoir, juste de pouvoir être à l’écoute de son ressenti et de pouvoir répondre à la question « comment je me sens, qu’est ce que je ressens ?». Vous serez accompagnés dans ce processus par l’animateur, pas d’inquiétude.

Les constellations sont accessibles à tous, la seule condition étant d’être d’accord pour être là, et d’avoir de la bienveillance envers le groupe et ses problématiques.

Pour être constellant, il suffit d’avoir une problématique, un questionnement, et l’envie d’aller vers le mieux.

L’animateur de constellation constate les arrêts, les blocages, les refus. Sa connaissance des personnages peut apporter des éclairages. Avec bienveillance et empathie, il va, avec le constellant, proposer des informations, des mouvements, des compréhensions. Face à aux émotions qui s’expriment, il va les accompagner, leur permettre d’être entendues, dans un cadre et dans un sens qui soient bénéfiques pour le constellant, et puissent permettre un changement.

Les constellations s’organisent sur une journée. Il y en aura 6 sur cette durée, dont l’ordre sera tiré au sort.

Vous pouvez venir pour consteller, avec un thème donc, le groupe sera votre « réservoir » de représentants.

Vous serez représentant pour les autres constellations.

Ou vous pouvez venir pour être « seulement » représentant (c’est déjà beaucoup !)