A quoi sert la kinésiologie ?

Pour qui ? et Pour quoi ?

On peut avoir recours à la kinésiologie de façon ponctuelle, pour résoudre un problème précis, ou pour faire un travail sur soi approfondi au rythme de séances régulières.

Dans quels domaines la kinésiologie peut-elle être une aide ?

  • Comportements disproportionnés

Les phobies (avion, chiens, araignées…), les hypersensibilités, les intolérances alimentaires, les insomnies, les troubles alimentaires (compulsions, dégoût ou rejet…), ou les dépendances à certaines substances… sont généralement des comportements qui nous dérangent, mais avec lesquels on fonctionne. Jusqu’au jour où, on en a assez. La kinésiologie peut proposer une approche efficace pour réduire la montée du stress, voire l’annuler.

 

  • Des douleurs chroniques, répétitives, tant physiques que psychiques ou émotionnelles, peuvent également trouver une amélioration.

 

  • La performance

Tant vis à vis de la scolarité (avec le BrainGym ou la kinésiologie éducative) que la performance sportive, il est possible de travailler en kinésiologie. L’approche globale, qui prend en compte les émotions, l’histoire de la personne, peut nous aider à remettre les choses à leur place et parvenir ainsi à exploiter tout son potentiel et ses capacités.

Dans ce même sens, on peut également faire appel à la kinésiologie pour se préparer à un examen (permis de conduire, entretien professionnel…), et parvenir ainsi à rester lucide sans être submergé par les émotions.

  • Evènement traumatisant

Notre histoire familiale peut nous conduire à adopter certains comportements qui visent à remplir les besoins du « système famille ». Un travail en séance individuelle peut être envisagé. Les traumatismes de l’enfance (sur la durée), ou les évènements traumatiques  peuvent également trouver une issue avec des techniques telles que Reconflex-TT.

 

  • ou tout simplement un mal être, récurrent ou occasionnel, qui semble nous « coincer » à un moment de notre vie, des émotions débordantes, des comportements inadéquats dont on aimerait se débarrasser ou au moins mieux faire avec…
  • Des comportements concernant nos enfants qui nous interrogent. Problèmes de sommeil, de colère… qui nous semblent révéler un mal-être sans pouvoir les apaiser. Peut être ont-ils quelque chose à exprimer?